mardi 24 avril 2018

Carré, carré, carré, carré aka « Mon Rhum Fest Paris 2018 – part 6 »

Rhum Fest Paris - logo

Oui, pour ceux qui n'ont pas compris, on va parler de Foursquare.

J'ai quand même un peu honte.
Juste un peu.
 
Place donc aux trois nouveautés de chez Richard Seale.
 

Foursquare – Premise :

Un Foursquare de dix ans qui a vieilli en fût de bourbon et de sherry (quid de la durée pour l'un et l'autre ? Euh, … aucune idée –') et embouteillé à 46 %.
Foursquare – Premise

Bouteille typique, étiquette habituelle, on est en terrain connu !
Sa robe est or orangé à reflets dorés. L'éclairage aidant, le léger disque verdâtre est visible sur le dessus du liquide.
 
Le nez est typé Foursquare : vanille, coco, boisé.
Il est peut-être bien plus astringent que les 2004-port cask-zinfandel-criterion mais c'est quand même assez léger. On notera aussi quelques fruits secs mais je reconnais les avoir cherché …
Bon ben, au nez, l'influence du sherry, on ne la sent pas trop.
 
En bouche, ce côté sherry se sent plus sans toutefois prédominer : les fruits secs sont là et les épices se font plus intense. Le tout est fatalement complété par des notes de vanille, de coco et des touches boisées.
 
A la rétro-olfaction, il se fait beaucoup plus astringent et amène un petit côté fumé/toasté.
Tout comme en bouche, l'influence sherry est là mais c'est bien intégré.
 
La finale est moyenne et, bien que les notes de fruits secs et astringentes soient plus présentes, l'ensemble se fait assez « sucré ».
 
Le verre vide est quant à lui « à fond sur le sherry » avec des notes toastées pleine de fruits secs.
 
C'est bien fait – comme toujours chez Foursquare – mais ce n'est pas mon préféré.
 

Foursquare – Dominus :

Toujours un dix ans mais on remplace le fût de sherry par un fût de cognac.
Celui-ci est toutefois embouteillé à 56 %.
Foursquare – Dominus
On inaugure le « code couleur » sur les étiquettes histoire de distinguer les trois nouveautés.
Niveau couleur, c'est sensiblement pareil : or orangé à reflets orangés.
 
Au nez, clairement, on est chez Foursquare : vanille, coco, épices mais également notes d'orange.
C'est facile d'accès malgré le voltage et extrêmement plaisant.
A noter qu'au plus ça s'aère, au plus c'est sympa.

En bouche, c'est hyper rond, sur ce côté typé Foursquare, les notes d'orange en plus (et j'ai noté un truc entre parenthèse sans finir ma phrase...).
 
A la rétro-olfaction, on perçoit une légère amertume, des épices bien plus présentes ainsi que ces notes douces qui nous ont accompagnés en bouche.
 
La finale est plus longue que le précédent. Elle est épicée et typée Foursquare tout en révélant d'agréables notes d'agrumes tirant vers l'orange.
 
Mieux.
 

Foursquare – 2005 :

Le remplaçant du 2004 présente un vieillissement (de douze ans) intégral en fût de bourbon et titre à 59 %.
Foursquare – 2005
 
Non, vraiment, j'ai rien de très intéressant à raconter sur les bouteilles de chez Foursquare ^^
Sa robe est orangée à reflets orangés.
 
Au nez, c'est clairement un Foursquare. Ni plus, ni moins. Et c'est bien foutu.
Donc, on part sur de la vanille, de la coco, un boisé tout en finesse et un alcool bien intégré.
Que demandez de plus ? (un léger côté solvant peut-être?)
 
En bouche, on ressent directement une intensité terrible (avec un léger côté solvant), à nouveau sur la vanille et la coco.
On sera gratifié de quelques notes de fruits exotiques qui vont amener encore plus de rondeur à l'ensemble.
Comme dit ci-dessus, c'est très rond, très agréable et les 59 % sont super bien foutus.
 
La rétro-olfaction est très chaude, épicée et on ne peut plus ronde.
 
La finale, longue, va rester sur ces mêmes notes chaudes, rondes et agréables.
 
Alors oui, c'est assez « monolithique » mais c'est vachement bien. Le digne successeur du 2004 quoi.
 
Et sinon, s'il fallait faire un choix dans ces nouveautés ?
Personnellement, je n'aurais pas besoin de réfléchir longtemps :
1. 2005
2. Dominus
3. Premise
 
On va finir par croire que je n'aime pas les finish sherry dans le rhum :p
 
 
Rhum n' Whisky

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire